quinta-feira, 28 de maio de 2015

 (...)
On me dit que nos vies ne valent pas grand chose
Elles passent en un instant comme fanent les roses
On me dit que le temps qui glisse est un salaud
Que de nos tristesses il s'en fait des manteaux.
(...)
 

Nenhum comentário: